Ce post est destiné a coucher sur le clavier quelques réflexions en vrac.

Admettons que l’inflation soit toujours et partout un phénomène monétaire. Une création monétaire plus rapide que l’expansion réel de l’économie engendre donc une hausse généralisé des prix.

  1. La création monétaire ne se fait pas par lâché de billet depuis un hélicoptère (et quand bien même) mais la nouvelle monnaie est injecté a un point localisé de l’économie.
  2. Le secteur dans lequel la monnaie est injecté devrais connaître une hausse relative de ses prix avant que la hausse de prix ne se propage au reste de l’économie
  3. La monnaie est crée dans le système bancaire, et est investit dans des actifs financiers, sur les marchés ou sous forme de prêt
  4. Les prix des actifs financiers et de l’immobilier devrais donc réagir en premier a une augmentation excessive de la masse monétaire, mais l’économie devrais retourner a l’état d’équilibre relatif des prix. Mais a quelle vitesse et sous quelles conditions?

Existe-il des travaux empiriques sur la propagation de l’excès de monnaie? Est-ce que l’un de mes (rares) lecteurs connaît quelque chose au sujet, ou aurais des références a m’indiquer la dessus?

Publicités